Les manifestations des fantasmes aliénants des peuples créoles

Appel à contribution journée d’études doctorales

Date : Vendredi 18 décembre 2015
Date limite des propositions : Samedi 31 octobre 2015
Lieu : Université Charles de Gaulle — Lille III
Organisation : Nahama Mondesir (ALITHILA : Analyses Littéraires et Histoire de la Langue Lille 3) avec la participation de Bonel Oxiné (LangSÉ : Langue Société et Éducation [Haïti]/I3DL [UNS]
Contact : fantasmecre2015@gmail.com

Les fantasmes seraient des idées, des représentations imaginaires suggérées par l’inconscient. Produits d’une activité psychique intérieure, les fantasmes peuvent se révéler être une fuite de la réalité et s’opposeraient à cette dernière. Ils peuvent se manifester de diverses façons : la rêverie, la création artistique, littéraire… et par des moyens différents. Pour la psychanalyse, les fantasmes seraient la satisfaction d’un désir. Cependant, ils seraient aussi, un mécanisme de défense qui permet au névrosé de se rassurer. Nous tenterons à l’aide des études, des textes, des pensées des auteurs créoles francophones, anglophones, lusophones et hispanophones, du XIXe siècle à nos jours d’interroger les peuples créoles sur leurs fantasmes.

Ainsi, nous nous proposerons de questionner les différents univers créoles sur leur état à travers l’expression de leurs fantasmes. Comment se portent les univers créoles aujourd’hui ? Quels sont les fantasmes qui hantent encore ces univers ? Quelles sont les différentes formes que revêtent leurs fantasmes ? Comment pouvons-nous les déceler ? Que pouvons-nous proposer pour les combattre ? Devons-nous les combattre ? Comment lutter contre ? Quels sont les moyens que nous avons à notre disposition pour les affronter ? Par ailleurs, les fantasmes généralement protéiformes impliquent une interrogation interdisciplinaire. Par conséquent, nous invitons toutes les disciplines susceptibles d’éclairer
notre débat à y prendre part.

Nous suggérons ici quelques axes de réflexion :
1. Les différentes formes des manifestations des fantasmes
— dans la langue
–– dans les gestes
— dans le social
— dans le comportement
— dans la littérature et les sciences
— dans la politique, l’éducation…
— dans les idées
–– dans l’histoire
2. L’évolution de ces fantasmes
3. Les moyens de les combattre

Les propositions de communication (250-300 mots) seront acceptées jusqu’au 31 octobre 2015. Les propositions seront accompagnées d’un titre, d’une bibliographie indicative et d’une courte note biographique (nom, prénom, affiliation, courriel, intérêts de recherche, titres de publications) seront à envoyer par mail en format ODT ou PDF, à l’adresse suivante : fantasmecre2015@gmail.com

Les communications pourront se faire en portugais, espagnol, français, anglais et créole.

Laisser un commentaire