WILKER Jessica

avatarGrade : Maître de conférences

Établissement public d’affectation statutaire ou d’exercice : Université de Lille 3

Thématique de recherche :

  • Poésie allemande, anglaise, française des XIXème et XXème siècles ;
  • Poétique de la traduction ;
  • Relations de la littérature avec d’autres formes d’expression artistiques ;
  • Le Silence en poésie.

Responsabilités actuelles:

  • Membre des Comités de sélection pour un poste de Maître de Conférences à l’université Lille 3 (10e section), à l’ENS de Lyon (10e section) et à l’université de Valenciennes (10e section)
  • Membre du comité de rédaction de la revue « Grandes figures historiques dans les lettres et les arts ».
  • Membre du CNU 10ème section (2011-), nommé par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche.
  • Membre élu du Conseil de département de Lettres Modernes (2012-).

Publications 

Organisation de séminaires et de colloques

– 2008 : Symposium international : « Interprétation, surinterprétation », organisé avec Alison Boulanger à l’Université Lille 3. Publié aux éditions Classiques Garnier sous le titre La Posture de l’herméneute. Essais sur l’interprétation dans la littérature (2011).

– 2010/11: Symposium international : « Les Intraduisibles en poésie », organisé en octobre 2010 avec l’université d’Erfurt (Allemagne) et soutenu par l’Université franco-allemande, suivi d’un deuxième colloque à Erfurt en janvier 2011 : « Limites et perturbations des processus de transmission linguistique, médiale et culturelle ».

– 2013: Deux journées d’études en collaboration avec l’Inalco (organisés avec Toshio Takemotot et Makiko Andro-Ueda) : « Temporalité et brièveté dans la poésie moderne et contemporaine » le 11 avril 2013 et le 16 mai 2013.

Livres et ouvrages collectifs

Paul Celan. Traduction, réception, interprétation, suivi de Paul Antschel à Tours (1938-1939). Textes réunis par Bernard Banoun et Jessica Wilker, Tours, Presses Universitaires François Rabelais, collection « Littérature et Nation, n°33 / 2006, 227 pages.

La Posture de l’herméneute. Essais sur l’interprétation dans la littérature, sous la direction d’Alison Boulanger et Jessica Wilker, Paris, Classiques Garnier, coll. « Rencontres », 2011.

Les Intraduisibles. Unübersetzbarkeiten, sous la direction de Jörg Dünne, Martin-Jörg Schäfer, Myriam Suchet et Jessica Wilker, Paris, Éditions des Archives contemporaines, 2013.

Articles parus dans des ouvrages collectifs

– « Du mouvement et de l’immobilité des Neue Gedichte de Rainer Maria Rilke », dans Œuvres poétiques. Gedichte. Rainer Maria Rilke, édité par Marie-Hélène Quéval, Éditions du Temps, collection « Lecture d’une œuvre », Nantes, 2004, p.140-156.

– « Goethe : Le Divan » dans Anne Teulade, Elisabeth Soubrenie, Evrard Delbey, Rebecca Lenoir, Jessica Wilker : Poètes de l’amour (Ovide, Pétrarque, Shakespeare, Goethe), collection « Clefs concours/Littérature comparée », Éditions Atlande, Neuilly, 2004.

– « Les traducteurs : qui sont-ils ? Baudelaire et Mallarmé », in HTLF, Histoire des traductions en langue française, dirigé par Yves Chevrel et Jean-Yves Masson, volume XIXème siècle, dirigé par Christine Lombez, Paris, Éditions Verdier, 2012.

Principaux articles et participations à des colloques

1° « Auguste Rodin par Rainer Maria Rilke : « Entre marbre et porcelaine » ou les limites de la sculpture et de la poésie » dans les Actes du Colloque : « Au Carrefour des lettres et des arts, du naturalisme au symbolisme » (Colloque organisé à Paris par le Centre de Civilisation polonaise/Université de Paris IV/Sorbonne et par le Centre parisien de l’Académie Polonaise des Sciences avec le concours de l’Université de Varsovie, les 19 et 20 octobre 1999), Varsovie, 2000.

2° « Les Cathédrales dans les Neue Gedichte de Rainer Maria Rilke : « des fouilles …, non dans la terre mais vers le ciel » » dans La Cathédrale, études réunies par Joëlle Prungnaud, CEGES, Université Charles-de-Gaulle Lille-III, coll. UL3, 2001.

3° « La Ponctuation chez Mallarmé » dans La voix sous le texte, études réunies et présentées par Claude Jamain, Actes du Colloque d’Angers : « Littérature et Vocalité », Angers, 2002.

4° « Rime et paronomase : indications ludiques vers « l’absente de tous bouquets » (L’allusion chez Rilke et Mallarmé) » dans L’allusion en poésie, études réunies par Jacques Lajarrige et Christian Moncelet, Presses Universitaires Blaise Pascal, Clermont-Ferrand, 2002.

5° « Le Paris fin-de-siècle de Mallarmé : Illuminations d’un flâneur des intérieurs (passages vers le « central rien ») » dans Cuadernos de filología francesa n° 14, Cáceres, Actes du Séminaire international : Grandes Hitos del Pensiamento Francés : París fin de siglo, organisé du 9 au 11 novembre 2001 à Trujillo/Universidad de Extremadura, 2002.

6° « Hypocrites, semblables, frères et sœurs : une lecture parallèle de L’Homme sans qualités de Musil et d’Ada ou l’ardeur de Nabokov » dans Fratries, éd. par Florence Godeau et Wladimir Troubetzkoy, Editions Kimé, 2003.

7° « Du Temps des mythes au mythe de l’abolition du temps chez Mallarmé et Benjamin » dans les Actes du colloque : « Le Mythe et les Avant-gardes », études rassemblées et présentées par Véronique Léonard-Roques et Jean-Christophe Valtat, Presses Universitaires Blaise Pascal, Clermont-Ferrand, 2003.

8° Article « Silence » dans le Dictionnaire International des Termes Littéraires (DITL), édité par Jean-Marie Grassin.

 9° « Le Tambour, le bruit et l’innommable : Voyage au bout des mots ». Journées d’Agrégation en Ligne 2003-2004, organisées le 28 novembre 2003 par Françoise Lavocat à l’Université Paris VII / Jussieu (question de littérature comparée : « Échos du picaresque dans le roman du XXe siècle ») Consultable sur Internet : http ://www.artemis.jussieu.fr/agreglettres/jal031128c1.ram .

10° « L’être et le passage : l’écriture comme perception et expérience de la durée. Le symptôme de la répétition dans les textes de Johann Peter Hebel, Proust, Borges et Beckett dans Figures du vieillir, études rassemblées par Alain Montandon, Presses Universitaires Blaise Pascal, Clermont-Ferrand, 2005, p.211-227.

11° « Le Démon de l’électricité : une lecture d’Eureka d’Edgar Poe » dans la Revue des Sciences humaines (« L’Imaginaire de l’électricité dans les lettres et les arts»), vol.1/2006, n° 281, Lille, p.81-94.

12° « Celan traducteur de Mallarmé : La disparition élocutoire du nous » dans Paul Celan. Traduction, réception, interprétation, interprétation, suivi de Paul Antschel à Tours (1938-1939). Documents, éd. par Bernard Banoun et Jessica Wilker, Tours, Presses Universitaires François Rabelais, collection « Littérature et Nation, n°33 / 2006, p.17-37.

13° « Rilke : le même et l’autre : à propos de plusieurs versions d’un « même » poème », dans Ecrivains multilingues et écritures métisses, sous la direction d’Axel Gasquet et Modesta Suarez, Presses Universitaires Blaise Pascal, Collection « Littératures », Clermont-Ferrand, 2007, p.53-68.

14° « Quand faire, c’est dire : idées du drame et le Drame de l’Idée chez Wagner et Mallarmé », dans Correspondances : vers une redéfinition des rapports entre la littérature et les arts, études réunies par Chris Rauseo, Karl Zieger et Arnaud Huftier, Presses Universitaires de Valenciennes, 2007, CD-ROM.

15° « Les automnes de Georg Trakl : déclinaisons du déclin », dans L’Automne, études rassemblées et présentées par Alain Montandon, Presses Universitaires Blaise Pascal, Collection « Littératures », Clermont-Ferrand, 2007, p.213-224.

16° « La scission du signe ou l’irréductible ambiguïté du mot silence », dans Estudios de Lengua y Literatura Francesas, vol.17, 2006/07 (« Le Silence »), Cadix, p.189-203.

17° « Worpswede de Rainer Maria Rilke : De la monographie à la description d’une œuvre poétique qui n’existe pas encore », dans La « Littérature d’art » : entre critique et création, textes réunis par Joëlle Prungnaud, CEGES, coll. UL3 « Travaux et recherches, Lille, 2010.

18° « Traduire le silence : variantes du silence dans les traductions de Paul Celan », dans Écriture et silence au XXe siècle, textes réunis par Yves-Michel Ergal et Michèle Finck, Presses universitaires de Strasbourg, Strasbourg, 2010.

19° « The Bells » d’Edgar Poe – « De tous ces poèmes, le seul effectivement intraduisible ! » – une lecture parallèle des traductions françaises de Mallarmé et de Blémont), dans Les Traductions extraordinaires d’Edgar Poe, dirigé par Nadia d’Amelio, éditions du CIPA, Mons, 2010.

 20° « Du mouvement et de l’immobilité du promeneur (Robert Walser : Der Spaziergang, Thomas Bernhard, Gehen) », dans L’Hospitalité des savoirs. Mélanges offerts à Alain Montandon, recueillis et présentés par Pascale Auraix-Jonchière, Jean-Pierre Dubost, Éric Lysøe et Anne Tomiche, Presses universitaires Blaise Pascal, Clermont-Ferrand, 2011.

21° « Neige, leise, schweigen etc. – mots et sonorités intraduisibles dans la poésie de Rilke »,  à paraître dans Les Intraduisibles / Unübersetzbarkeiten, Paris, Éditions des Archives Contemporaines, courant 2013.

22° « Deuil et Seuil. La poétique de la nuit comme union des contraires », dans Dictionnaire littéraire de la nuit, dirigé par Alain Montandon, Éditions Honoré Champion, à paraître en 2013.

 23° « L’éclair me dure » – Durs Grünbein et L’Éloge du typhon », à paraître dans les Actes des Journées d’études intitulées « Temporalité et brièveté dans la poésie moderne et contemporaine » (avril et mai 2013 à l’Université Lille 3 et à l’Inalco).