ANDERSSON Benedikte

avatarÉtablissement public d’affectation statutaire ou d’exercice : Université de Lille 3

Thématique de recherche : poésie de la Renaissance, mythologie, lyrisme, sujet lyrique, élégie, genres poétiques, métrique.

Publications

Communications (à paraître)

« Patronage des muses et construction générique : l’exemple de l’élégie ronsardienne », à la journée d’étude « La muse s’amuse : figures insolites de la muse à la Renaissance », organisée par P. Galand et A.-P. Pouey-Mounou, le 15 mars 2013 à l’université de Lille 3. Communication à paraître dans les actes du colloque.

« La Vie de Pierre de Ronsard par Claude Binet : ‘l’inscription’ du biographe dans la vie du biographé », au colloque du DEFI, Vies d’écrivains, vies d’artistes dans l’Europe moderne (Espagne, France, Italie, XVe-XVIIIe siècles) », organisé par Michel Magnien, Hélène Tropé et Matteo Residori à l’université Paris III, les 27, 28 et 28 septembre 2012. Communication à paraître dans les actes du colloque.

« Orphée démembré. Elocutio, répétition et énonciation dans Les Amours de Ronsard, à partir du commentaire de Muret », au colloque international, « Vocabulaire et création poétique dans les années de la jeune pléiade (1547-1555) », organisé par Marie-Dominique Legrand à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, les 14-16 octobre 2010. Communication à paraître dans les actes du colloque.

Ouvrages

L’Invention lyrique. Visages d’auteur, figures du poète et voix lyrique chez Ronsard, Champion, 2011.

Edition de Phèdre de Racine chez Hatier (« Classiques et Compagnie »), 2010.

Edition annotée de Notre-Dame de Paris de Victor Hugo, Gallimard, « Folio classique », 2009.

Edition de Dom Juan de Molière chez Hatier (« Classiques et Compagnie »), 2009.

Chapitres d’ouvrage et articles

« Enrôlement politique et énonciation poétique », in Lectures de Ronsard. Discours des miseres de ce temps, éd. E. Buron et J. Goeury, Presses Universitaires de Rennes, 2009, p. 237-258.

« Quand Ronsard fait parler Protée », in Protée en trompe-l’œil. Genèse et métamorphoses d’un mythe, de l’Antiquité au 17ème siècle,éd. A. Rolet, Presses Universitaires de Rennes, 2009, chapitre XIX.

« Ronsard en grand Pan. L’imaginaire du dieu Pan dans les hommages rendus à Ronsard dans l’édition posthume de ses Œuvres (1587) », Seizième Siècle, n°3, 2007, pp. 177-205.

– « La médiocrité, vertu morale et vice poétique ? », en collab. avec V. Denizot, in Eloge de la médiocrité. Le juste milieu à la Renaissance, éd. E. Naya et A.-P. Pouey-Mounou, Editions Rue d’Ulm, 2005, pp. 87-102.

« L’élégie féminine selon Louise Labé », in Les Euvres de Louise Labé, éd. M.-M. Fragonard, P. Debailly et J. Vignes, Cahiers Textuel, n°28, 2005, pp. 131-147.

« Le poète en Jonas : sur la digression autobiographique de l’exorde de Vengeances », Albineana. Cahiers d’Aubigné, n°15, 2004, pp. 131-146.

« Du code autobiographique à la lecture biographique : Claude Binet, lecteur de Ronsard », in Problématiques de l’autobiographie, éd. M.-D. Legrand et C. Leroy, Littérales, n°33, 2003, pp. 33-48.

« L’invention lyrique. Visages d’auteur, figure du poète et voix lyrique chez Ronsard », L’Information littéraire, janvier-mars 2003, pp. 29-33.

« Un genre et ses fonctions : l’exemple de l’élégie ronsardienne », Nouvelle Revue du Seizième Siècle, 19/2, 2001, pp. 49-68.

« Lyrisme et subjectivité dans le cycle de ‘Denise sorçiere’ », in Ronsard, les Odes (1550-1552), éd. M. Magnien, Cahiers Textuel, n°24, 2001,pp. 103-118.

« Métrique et imitation dans Les quatre premiers livres des Odes. L’influence des Pseaumes de Marot et des Carmina d’Horace », in Lectures des Odes de Ronsard, éd. J. Gœury, Rennes, P.U.R., 2001, pp. 123-134.

Autres :

Notices « Elégies », « inconstante », limite », « lyrisme », « muses », « Odes », « polyphonie » dans le Dictionnaire Ronsard, dir. F. Rouget, à paraître.

Conception (avec Laura Naudeix et Florence Magnot) et mise en scène de Si ce n’est toi,…, spectacle créé au théâtre La Vignette à Montpellier, le 6 avril 2012, au colloque-festival « La scène de reconnaissance dans le théâtre anglais et français (16e-18e siècles) », organisé à l’université de Montpellier-3 par B. Louvat-Molozay, F. Salaün, J. Valls-Russell et N. Vienne-Guerrin du 4 au 6 avril 2012.

Compte-rendu de Florence Alazard, Le Lamento dans l’Italie de la Renaissance. « Pleure, belle Italie, jardin du monde » », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 2010, mis en ligne le 30 novembre 2010. URL : http://crm.revues.org/12140