Bien dire et bien aprandre – Le roman d’Enéas

le-roman-deneasNous avons le plaisir d’annoncer la parution du premier numéro hors-série de la revue Bien dire et bien aprandre : Le Roman d’Énéas. La revue est en vente par le centre de gestion de l’édition scientifique de Lille 3.

Le Roman d’Énéas, l’un des plus anciens romans français, est bien plus qu’une simple mise en romanz de l’Énéide. Certes, le clerc a démontré sa connaissance intime du texte de Virgile, mais il a su en faire œuvre nouvelle, adaptée aux lecteurs de son temps et, sans doute aussi, du nôtre, en ce qu’elle s’est dépouillée de la solennité altière de l’hexamètre latin et s’est enrichie d’anachronismes pleinement assumés.

Le lecteur trouvera en effet dans ce texte que nous nommons « roman » par commodité, un roman didactique, un roman d’aventures, un roman politique, un roman d’amour et, en fin de compte, un roman d’initiation. Roman didactique en ce qu’il présente au lecteur des éléments d’histoire antique, de mythologie, de géographie merveilleuse, d’architecture civile et militaire, avec une ambition quasi encyclopédique. Roman d’aventures, puisqu’il nous conte les tribulations d’Énéas, ses épreuves, ses combats et qu’il met en scène des personnages au caractère extraordinaire. Roman politique, il illustre les codes et les valeurs qui sous-tendent la conquête du pouvoir dans le monde féodal. Roman d’amour, il inaugure le monologue psychologique qui aura une immense postérité et défend un modèle d’union qui satisfait à la fois aux exigences du royaume et à celles du cœur. Roman d’initiation enfin, il présente la transformation d’un fugitif désemparé en figure royale, en fondateur d’une illustre lignée.

Laisser un commentaire