Mise en avant

Manifestations 2017

JOURNEES D’ETUDES ET COLLOQUES

  • Journée d’études (agrégatifs) sur Montaigne, Marie-Claire THOMINE en collaboration avec l’université de Valenciennes, 4 janvier 2017 – Université de Valenciennes
  • Symposium Combattre (comme) au Moyen Age, Emmanuelle POULAIN-GAUTRET, 26 et 27 janvier 2017 – salle F0.44 Maison de la Recherche Lille 3
  • Journée d’études « Federico Garcia Lorca, de la musique à la poésie », Emilie PICHEROT en collaboration avec l’université de Nanterre et de l’ENS, 24 février 2017 – Ecole Normale Supérieure (45 rue d’Ulm à Paris)
  • Journée d’études des littératures francophones (quatrième séquence du cycle sur « Les écritures complexes ») Détour, Retour, Contour, Jean-Christophe DELMEULE, 14 mars 2017 – salle F0.44 Maison de la Recherche Lille 3
  • Journée d’études La vie des autres. Réflexion sur la biographie, Martine REID, 17 Mars 2017 – BNF Paris
  • Colloque international Du jeu dans la langue. Traduire les jeux de mots, organisé par le laboratoire CECILLE en collaboration avec ALITHILA (Karl ZIEGER, Fiona Mc INTOSH, Catherine DUMAS), 23-24 mars 2017 – salle F0.13 Maison de la Recherche Lille 3
  • Colloque Le mépris de la cour : l’inspiration anti-aulique en Europe (XVIe-XVIIe siècles), organisé par l’université Paris-Sorbonne en collaboration avec ALITHILA (Marie-Claire THOMINE), 24-25 mars 2017 – Université Paris-Sorbonne
  • Colloque international Malveillance/maltraitance de l’enfant dans les récits pour jeune public, organisé par l’université de Hradec Kralové en collaboration avec le laboratoire ALITHILA (Bochra et Thierry CHARNAY), 30-31 mars 2017 – Université Hradec Kralové (République Tchèque)
  • Journée d’études sur le jeu de rôle, Laurent DEOM, 1er avril 2017 – salle F0.44 Maison de la Recherche Lille 3
  • Colloque Mallarmé au monde : séjour terrestre et spectacle de la matière, Barbara BOHAC en collaboration avec l’Université de Liège, 18-19 mai 2017 – salle TICE C.1 Université Lille 3
  • Colloque Ecrivain orphelin, Stéphane CHAUDIER et Maxime DECOUT, 29 mai (à partir de 14h00)-30 mai 2017 – salle F0.44 Maison de la Recherche Lille 3
  • Journée d’études Les faits divers à l’épreuve du roman (XVIe-XXIe siècles), Fiona MC INTOSH et Frank GREINER, 6 juin 2017 – salle F0.13 Maison de la Recherche Lille 3
  • Colloque Figures de la Grèce ancienne en France aux XIVe et XVe siècles, Catherine GAULLIER-BOUGASSAS, 22-23 juin 2017 – salle F0.13 Maison de la Recherche Lille 3
  • Colloque en littérature francophone Vers un dépassement de la dialectique de l’histoire et de la fiction, Lisa ROMAIN et Ahmed LANASRI, 9-10-11 octobre 2017 – salle F0.44 Maison de la Recherche Lille 3
  • Journée d’études sur Violette Leduc, Alexandre ANTOLIN et Florence DE CHALONGE en collaboration avec IRHIS (Florence TAMAGNE), 20 octobre 2017 – salle F0.13 Maison de la Recherche Lille 3
  • Journée d’études Où en est-on avec l’énonciation ? Le discours littéraire en question, Mirna CANIVEZ et Florence DE CHALONGE, 10 novembre 2017 – salle F1.07 Maison de la Recherche Lille 3
  • Journée d’études en littérature de jeunesse, Bochra et Thierry CHARNAY, 16-17 novembre 2017 – salle F0.44 Maison de la Recherche Lille 3

SEMINAIRES INTERDISCIPLINAIRES/DOCTORAUX

  • « Penser le genre», Martine REID avec le laboratoire CECILLE (Guyonne LEDUC), 27 janvier 2017 (« Genre et histoire »), 24 mars 2017 (« Le genre en Allemagne »), 5 mai 2017 (« Genre et sociologie »)
  • « Naissance et chute des empires», Karl ZIEGER (avec HALMA, STL, Textes et Cultures Arras), 3 février 2017 (STL), 3 mars 2017 (ALITHILA et Textes et Cultures), 31 mars 2017 (HALMA)

SEMINAIRES DE LABORATOIRE

  • « Ecrivains et artistes juifs de langue française », Nelly WOLF et Maxime DECOUT (en partenariat avec le laboratoire CECILLE et l’Institut européen Emmanuel Levinas, avec la participation des laboratoires IRHIS, STL, CEAC)., 8 février 2017 (Robert ELBAZ), 1er mars 2017 (Joël JULY et Stéphane CHAUDIER), 22 mars 2017 (Hervé ROTEN) – salle A1.764 Université Lille 3
  • Séminaire « Tentations cyniques contemporaines : comment peut-on être cynique aujourd’hui ? Ou… comment ne pas l’être ? », Stéphane CHAUDIER et Yves BAUDELLE, 1er février 2017 (Jean-Marie ROULIN), 8 mars 2017 (Jean-Michel WITTMANN), 22 mars 2017 (Yves BAUDELLE), 29 mars 2017 (Ludivine FUSTIN) – Médiathèque du Vieux Lille
  • Séminaire « Littérature contemporaine et enquête(s) : formes et enjeux d’un dispositif d’écriture », Stéphane CHAUDIER en partenariat avec la MEL, 1er février 2017 (Ivan JABLONKA), 8 mars 2017 (Serge JONCOUR), 15 mars 2017 (Fabrice HUMBERT), 22 mars 2017 (Arnaud CATHRINE) de 10h30 à 12h30 – salle A1.764 Université Lille 3
  • Troisième séminaire international « Rabelais et Fischart. Poétique, traditions, réception », Elsa Kammerer (ALITHILA), Beate Kellner (LMU München), Anne-Pascale Pouey-Mounou (Paris 4 – Sorbonne), 8-9 juin 2017 – Paris 4 Sorbonne
Mise en avant

Présentation du laboratoire

L’équipe d’accueil ALITHILA fédère une cinquantaine d’enseignants-chercheurs et des doctorants travaillant dans les domaines des littératures française, francophone et comparée, ainsi que de la littérature de jeunesse. Mais elle s’intéresse aussi aux questions touchant la langue, en particulier à l’édition de textes du Moyen Âge au XXe siècle, aux études dialectales (picard) et à la traduction, ainsi qu’aux liens de la littérature avec les autres domaines du savoir, notamment les arts, l’histoire, la sociologie, les mathématiques et la médecine. Elle s’appuie sur plusieurs réseaux de recherche internationaux et sur un fonds important de ressources livresques et électroniques allant de l’époque médiévale à la littérature la plus contemporaine. Elle publie plusieurs revues de renommée internationale et travaille avec de nombreux collaborateurs institutionnels (musées, bibliothèques municipales et maisons d’édition).

Qui a peur de l’imitation ?

Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution de l’ouvrage de  Maxime Decout : Qui a peur de l’imitation ?, Paris, Éditions de Minuit, 2017.
De Montaigne à Perec en passant par La Fontaine, Voltaire ou Stendhal, les plus grands écrivains de notre littérature ont imité d’autres œuvres. Ils ont utilisé, parfois sans le dire, parfois sans en avoir conscience, l’œuvre des autres pour écrire la leur. Car personne n’écrit à partir de rien. Personne ne prend la plume sans avoir à ses côtés un bagage plus ou moins chargé de livres. Une bibliothèque intérieure, parfois partiellement oubliée, parfois bien présente à l’esprit, parfois directement présente à portée de main, ce qui donne la tentation de l’ouvrir. L’imitation est l’un des phénomènes les plus naturels de la création littéraire. Et malgré cela, les écrivains ont souvent ressenti une gêne, une peur diffuse ou une terreur violente à se sentir ainsi dépossédés de leurs propres mots. Écrire sous influence, tremper sa plume dans l’encrier du voisin : de tels gestes menacent les rêves de singularité absolue et d’originalité qui président à notre manière d’évaluer les œuvres.

Comment les écrivains ont-ils réagi à cette peur ? Essayer de répondre à cette question amène à se pencher sur les différents paradoxes que les auteurs ont développés pour résoudre l’antagonisme qui oppose l’imitation et l’invention. Ils ont cherché à nous prouver qu’on pouvait guérir l’imitation par l’imitation, penser une imitation sans modèle ou devenir inimitable en imitant.

La peur de l’imitation conduit ainsi à sonder les mystères de la création, à s’interroger sur les notions d’originalité et d’identité, à percevoir l’aspect collectif, pluriel, de toute écriture, sans céder aux illusions du génie et de l’inédit. Plus largement, l’angoisse de l’imitation renvoie à la question fondamentale de la littérature, celle qui se pose aux auteurs, aux éditeurs et aux lecteurs : qu’est-ce qui est spécifique dans mon œuvre ? qu’a-t-elle à dire en propre sur le monde, sur moi et les autres ? qu’apporte-t-elle en regard d’une histoire littéraire déjà copieuse et où tout pourrait déjà avoir été dit ?
Qui a peur de l’imitation ?, Éditions de Minuit, 2017, 160 pages, ISBN : 9782707343123, 18.00 €

Ecrivains et artistes juifs contemporains

Le séminaire Écrivains et artistes juifs contemporains se propose de sonder le rôle de l’identité juive dans la création et dans la pensée sans pour autant réduire les oeuvres à cette seule influence. Dans le prolongement des travaux des années précédentes, il poursuivra les interrogations amorcées tant du côté de la littérature que du côté d’autres
formes d’art, comme la musique, la bande dessinée ou le cinéma.

Les mercredis de 17h à 19h. Organisé par Maxime Decout et Nelly Wolf.

Mémoires séfarades 2

Prise depuis Albert Memmi dans les problématiques de la colonisation et de la décolonisation, l’identité séfarade, à travers la littérature ou le cinéma, se redéfinit aujourd’hui autour des thèmes de l’exil, du métissage et dans la redécouverte nostalgique d’un héritage judéo-arabe complexe.

Au cours de cette conférence, Robert Elbaz nous parlera d’Albert Memmi (né en Tunisie, auteur de La Statue de sel, de Portrait du colonisé) et de Marcel Bénabou (né au Maroc, membre de l’Oulipo, auteur de Jacob, Ménahem et Mimoun. Une épopée familiale). Il évoquera leur oeuvre dans le cadre de la littérature maghrébine de langue française.

Conférencier : Robert Elbaz, Professeur à l’Université de HAIFA

Université de Lille, salle A1 764, le 8 février 2017, de 17h à 19h.

Organisation : Maxime Decout et Nelly Wolf

Lire, interpréter, actualiser le livre III des Essais de Montaigne

montaigne01Journée d’études le mercredi 4 janvier 2017 de 10h30 à 17h15, à l’Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis, campus Mont Houy, amphi 150, Bibliothèque Universitaire.

Avec la participation de Bernard Sève, Thomas Mollier et Ahmed Ferhati.

Programme

L’édition des textes médiévaux de langue française et les imprimés anciens

ALITHILA_DK_dec2016_2-imageLa journée d’études « L’édition des textes médiévaux de langue française et les imprimés anciens » aura lieu le vendredi 9 décembre 2016 à l’Université du Littoral – Côte d’Opale, 220 avenue de l’Université à Dunkerque, amphithéâtre de visioconférence.

Organisation : Jean Devaux, Matthieu Marchal et Alexandra Velissariou.

Programme

Soutenance de thèse de Chiara Citron

Madame Chiara Citron soutiendra sa thèse pour le grade de Docteur : Imaginaire de la crise dans l’œuvre en prose d’Alphonse Daudet . Lundi 12 décembre 2016 à 9h30, à l’Université de Lille 3, Maison de la Recherche, salle des colloques F.013.

Le jury comprendra :

  • Monsieur Andrea DEL LUNGO, Professeur à l’Université de Lille 3. Directeur de thèse
  • Madame Gabrielle MELISON-HIRCHWALD, Maître de conférences-HDR à l’Université de Lorraine.
  • Madame Anne-Simone DUFIEF, Professeure émérite à l’Université d’Angers
  • Monsieur Vincent JOUVE, Professeur à l’Université de Reims

Soutenance de thèse de Juliette Lormier

Madame Juliette Lormier soutiendra sa thèse pour le grade de Docteur : Peut-on scander le vers français ? Métrique et prosodie de la Renaissance à nos jours. Mercredi 7 décembre 2016 à 14h, à l’Université de Lille 3, Maison de la Recherche, salle F.015.

Le jury comprendra :

  • Monsieur Yves BAUDELLE, Professeur à l’Université de Lille 3. Directeur de thèse
  • Monsieur Jean-Christophe JOLIVET, Professeur à l’Université de Lille 3.
  • Madame Brigitte BUFFARD-MORET, Professeure à l’Université d’Artois.
  • Monsieur Antoine FOUCHER, Maître de conférences – HDR à l’Université de Caen.
  • Monsieur Jean VIGNES, Professeur à l’Université de Paris VII.
  • Madame Lucie BOURASSA, Professeure à l’Université de Montréal – Canada